Partager sur →
Cité de la musique Valence Romans Agglo
- A +

Zoom sur les ateliers de Mao et de rap à la maison citoyenne noël guichard


Tous les mercredis se réunit un groupe d’adolescent·e·s à la Maison Citoyenne Noël Guichard de Romans. Sur une grande table ronde trônent des enceintes, une étrange tablette aux boutons lumineux et beaucoup de feuilles blanches griffonnées. Durant deux heures, chacun écrit ses textes puis compose sa musique avant de lier le tout pour créer des raps personnels.



mme-bert

Les mots de Madame Bert



La Cordo : Peux-tu te présenter ?


Madame Bert : Oui je peux ! Je m’appelle Bert, on m’appelle Madame Bert, je suis un rappeur, graffeur du coin. Je suis né à Villeurbanne et je vis sur Valence depuis une vingtaine d’années. Je suis arrivé ici pour finir mon lycée et je suis resté. J’ai commencé à faire de la musique un peu sur le tard, j’ai fait du rap. J’ai eu d’abord un groupe qui s’appelait la « Marabounta », puis un duo qui s’appelait « Mehdi dix et Madame Bert ». Je fais des ateliers à la Maison Citoyenne mais pas seulement.



La Cordo : Raconte-nous comment se passent ces ateliers ?


Madame Bert : Au départ on a commencé à faire des ateliers de MAO, musique assistée par ordinateur, du beatmaking, on a essayé de composé des instrus. Finalement ça s’est transformé en atelier d’écriture et atelier rap parce que c’est ce qui intéresse les participant·e·s.




La Cordo : En tant que rappeur, qu’est ce que t’apporte ces rencontres ?


Madame Bert : De la fraîcheur ! C’est toujours bien d’être au contact de la jeunesse. Ca fait toujours du bien, ça nous aide à rester jeune. Et puis j’aime bien transmettre, et communiquer ce qui me passionne.



La Cordo : Tu y as découvert des pépites ?


Madame Bert : Ce que j’ai découvert dans cet atelier en particulier, c’est une super équipe et un gros niveau. C’est rare les moments où on a d’aussi bons textes, d’aussi bons rap dans ce genre d’atelier. On a commencé par expliquer ce qu’était un tempo et maintenant c’est devenu totalement naturel. C’est assez impressionnant, je suis super enthousiaste, c’est exceptionnel ce qui se passe ici.




atelier-MAO

Les mots des participant·e·s



Chaïma, Bert, Donia, Hanaa, Dina, Inaya


La Cordo : Ce que vous aimez dans ces ateliers en un mot :


Entraide, Ambiance

Pas de moqueries

Respect

Encouragement

Plaisir

Chacun ses goûts

Multi-thème

Evolution





La Cordo : Pourquoi avez-vous décidé d’y participer ?

Donia : Pour essayer, par curiosité.

Hanaa : Pour voir ce que ça fait : de rapper, de faire de la musique et parce qu’on aimait le rap.


Ces ateliers sont organisés en partenariat avec la Maison Citoyenne Noël Guichard de Romans dans la cadre du Contre de Ville.

Retrouvez-nous sur